07 avril 2020

Couvre-feu

  par Martine B. un poème de Paul Éluard Recueil : "Poésie et vérité"   Que voulez-vous la porte était gardée Que voulez-vous nous étions enfermés Que voulez-vous la rue était barrée Que voulez-vous la ville était matée Que voulez-vous elle était affamée Que voulez-vous nous étions désarmés Que voulez-vous la nuit était tombée Que voulez-vous nous nous sommes aimés.   Merci pour tout France Inter.      
Posté par Meillonnas à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 avril 2020

Vers et prose

  par Martine B. Ce matin je mijote un poulet au citron, Léo Ferré chante Aragon : " On veille on pense à tout à rienOn écrit des vers de la proseOn doit trafiquer quelque choseEn attendant le jour qui vient " Quand j'ai lu à mon confiné adoré (à mes côtés de plus de 50 ans) ma prose d'hier pour le blog de l'APA, il m'a dit, petit sourire en coin : " C'est bien, c'est confit de bons sentiments", je crois que c'était ironique. De toute évidence il préfère les vers à la prose moralisante....  Samedi 4 avril ... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2020

La vraie nature des gens

   par Martine B.  J'ai entendu ce matin à la radio deux anecdotes qui m'ont choquée. Des Américains sur le tarmac ont été acheter la livraison chinoise de masques prévue pour la France trois fois plus cher que le prix indiqué. (La Chine s'est laissé tenter, l'argent n'a pas d'odeur). À Montpellier une propriétaire a harcelé, coupé l'eau et chassé une infirmière en service et sa famille car elle la pensait porteuse du virus en lui demandant en plus de désinfecter tout l'appartement à ses frais ! L'infirmière a dû... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

"Je sais combien tu aimes les histoires"

par Martine B. Maman est confinée dans sa chambre d’EHPAD depuis quelques jours, sa porte est fermée à clé, on lui porte un repas dans sa chambre qu’elle ne mange pas, toute visite est interdite. Elle ne comprend pas bien ni ce qu’est le virus ni l’ampleur de la pandémie et des mesures de confinement nationales, elle me demande tous les jours de ne pas venir la voir. Avec courage elle ne se plaint jamais, mais me raconte ses rêves d’emprisonnement. Elle évoque en boucle les quatre jours ou elle a été emprisonnée au dépôt quai de... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2020

Monsieur le Président... Une lettre d'Annie Ernaux

  Plusieurs correspondants de ce blog m’avaient écrit pour me signaler la lettre d’Annie Ernaux. Martine a fait mieux, elle m’a envoyé le texte intégral ! (signé : la taulière) Par Martine B   Je suis une fan d'Annie Ernaux, j'ai lu tous ses livres. Ce matin dans une lettre d'elle adressée au Président et lue sur France Inter, encore une fois elle a su trouver les mots justes, je partage en tous points son point de vue.     Cergy, le 30 mars 2020   « Monsieur le Président, ... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 14:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 mars 2020

Mère courage, 96 ans

  Le confinement s'est renforcé à l'EHPAD de maman. Désormais elle ne prend plus ses repas en salle à manger mais dans sa chambre. Elle ne peut plus marcher dans les couloirs silencieusement avec son ami Mr Viera, il ne  peut plus l'embrasser sur les deux joues ou  s'asseoir à son coté en lui tenant la main. Le docteur, bien trop occupé, ne vient plus lui parler du Maroc dont il est originaire, ils n'échangent plus sur ses textes qu'elle lui a donnés à lire. Il ne lui reste qu'un peu de lecture, de radio, de télé et... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 17:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mars 2020

Lettre à mes petites-filles

 Y a pas d'école, c'est samedi...  Et j'ai tout mon temps pour écrire une lettre à mes deux petites filles. Chères Ninon et Lalie chéries Tout d'abord je veux vous dire bravo, vous êtes vraiment à la hauteur de la situation tout à fait inédite et imprévue que nous vivons et que vos parents vous ont bien expliquée. C'est une épreuve  dont nous allons être  des héros puisque grâce à  notre discipline  nous allons nous protéger et sauver des vies. Il faudra être patients et vous, mes chéries, plus que... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,