23 mai 2020

Déconfine-toi, déconfinez-vous

par Lison   Sortir du confinement déconfit, déconfite. La première semaine, un confinement plus léger et choisi se poursuit dans l’allégresse, si j’ose dire. On recommence à être autorisé. Une espèce de liberté surveillée. Finalement, je ne m’y trouvais pas mal dans ce confinement imposé. J’avais pris de grandes résolutions pendant huit semaines, à savoir ce que je pourrais conserver de mes bonnes intentions. Quelles activités me sont indispensables pour mon bien-être et ma réjouissance ? Quelle est ma part à faire... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2020

# Restez chez vous

par Lison 8ème semaine. 55ème jour de confinement. Il pleut, chic, on ne s’obligera pas à faire le tour du pâté de maison. On part à gauche ou on part à droite ?  Tu as bien rempli ton attestation ? Oui, ce n’est pas la pire des choses. Encore mettre un masque. Le déconfinement est pour demain mais que va-t-il changer sinon être autorisé à flâner dans la forêt ? C’est déjà beaucoup. C’est énorme. Mais avancer masqué, c’est cheminer dans l’incertain. C’est la vie ? Oui, c’est vrai, c’est la vie avec ou sans... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2020

Le cinquantième jour

  par Lison    On attaque la 8ème semaine. Quand je me suis réveillée ce matin avec le soleil, le flash de la situation actuelle s’est imposé à moi. Ah oui, 50 jours enfermée 23 heures sur 24. Pourtant, l’envie pressante de courir vers vous mes enfants, mes petits-enfants m’a prise. Puis l’envie de vite aller vous voir, mes amies si près de moi et pourtant si loin. L’envie de me dégourdir les jambes ailleurs que sur le macadam des rues désertes. Envie de me défouler les mains sur l’ordinateur que j’ai prêté... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2020

Le ciel s'en fout

  par Lison 1er mai 2020 La terre criait « famine ». Le ciel fait grise mine et lui accorde son dû. Et les arbres, les feuilles et les fleurs s’abreuvent aux larmes du ciel. Et la terre qui a grand soif attend que ces larmes parviennent jusqu’à elle. Mais si la terre manque d’eau, les poumons des mères crient le manque d’oxygène. Je me suis levée en regardant là-haut comme si une bonne nouvelle pouvait dégringoler, mais en ce 46ème jour de confinement, le ciel s’en fout du Covid 19. Grande journée. Découvrir le... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 15:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 avril 2020

On était libre et on ne le savait pas

  par Lison   Libre d’aller venir, de circuler à pied ou quel que soit le moyen de transport Libre de s’éloigner de son port d’attache Libre d’accueillir chez soi enfants, parents, amis Libre de les embrasser, de les câliner Libre de se rassembler Libre de croiser son voisin et de converser Libre d’avancer non masqué sur n’importe quel chemin Libre de faire ses courses, non ganté, de pousser un caddy souillé Libre de pratiquer toutes ses activités à outrance, pourquoi ? Ou pourquoi pas ? Libre de se... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2020

Le confinement, une histoire d'inconnu

  par Lison Sortir de chez soi, appuyer sur les boutons de l’ascenseur, ouvrir plusieurs portes avant d’accéder à la rue. Déserte. Le stress monte à cause de ce quelque chose d’inhabituel. La conscience est là, le danger vient de l’extérieur. Les médias nous abreuvent de nouvelles catastrophiques, donc déconcertantes. C’est sûr, elles le sont. Plus de 10 000 morts en France, ça existe vraiment. Peur que le coronavirus me saute dessus ? Alors je m’invente un scénario catastrophe où le virus se collerait là, à... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2020

Un traitre invisible

  par Lison 21ème jour de confinement toujours sous le soleil. On entame la 4ème semaine. Jamais je n’aurais pu imaginer un traitre invisible et sournois qui s’approche perfidement en se fourrant dans les vêtements, en se plaquant sur les surfaces lisses, un ennemi, insidieusement fourgué par les gens que l’on aime ou qui servent notre bien être. Je nage en plein roman de science-fiction. Quand je voyais à la télé tous ces asiatiques déambuler avec leur masque, ce spectacle de clowns me faisait rire. Aujourd’hui, c’est moi... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]