06 avril 2020

Écrire à huit mains

  par Emmanuelle Ryser    Mon Dieu que les diaristes sont bavard-e-s ! Pardonnez cette exclamation, mais… ne devrait-on pas se restreindre ? Tenir des carnets de listes, comme les Japonais, plutôt que des logorrhées interminables, qui plus est, partagées ? Ceci dit, je suis une diariste logorrhéique moi-même. Avec une double vie, c’est dire. Et c’est pire ! Je vis à moitié sur ce Blogoland apaïste et, à moitié, par mail, avec trois participantes à mes ateliers d’écriture. L’une d’elles,... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 20:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 mars 2020

Interview surréaliste et joyeuse

par Emmanuelle Ryser   Ah ! Ah ! Je me marre toute seule devant mon écran, en me préparant… car ce soir, je passe à la télé ! L’invité est Joël Dicker et moi je serai l’experte qui dit qu’écrire fait du bien. Sur ce blog, on devrait être tou-te-s d’accord sur ce point. Et c’est vrai que cela me fait du bien de vous lire, si ce n’est que oh là là ! ça prend du temps ! Chronophage dit-on pompeusement, mais tous ces mots en C commencent à m’agacer… Je suis plus attentive aux posts des gens que je... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 17:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 mars 2020

Écrire pour ouvrir une porte

 Journée presque normale, c’est-à-dire chez E comme Écriture, mon lieu de travail, après un jogging au bord du lac. Journée avec des lectures professionnelles qui font du bien, amenant de l’épaisseur et de la beauté à mes réflexions. Gaston Bachelard, d’abord, dans La poétique de l’espace, mentionne George Sand rêvant au bord d'un sentier au sable jaune. Elle écrit : « Qu'y a-t-il de plus beau qu'un chemin ? C'est le symbole et l'image de la vie active et variée. » Et je comprends mieux mon sentiment déprimé à traverser... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mars 2020

Délinquer

Hier, nous avons délinqué. Nous avons pris la voiture, roulé 45 minutes, nous sommes garés devant le joli Hôtel des Trois Cœurs fermé et hop ! Randonnée de deux heures pour monter à la Dent de Vaulion, joli et petit sommet du Jura suisse d’où la vue s’étend sur trois lacs : de Joux, de Neuchâtel et le seul, le vrai, le Léman. Superbe. A la montée, nous n’avons croisé personne. Seuls au monde, nous étions. Mais arrivés en haut, malaise : quelques groupes, une famille, des potes, un couple et tous étaient… anglophones ! Les... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2020

Carnet de voyage immobile

C’est comme pendant les grandes vacances d’été quand on était enfant : on ne sait plus quel jour on vit. Ou comme les très vieux dans leur maison de retraite, qui ne différencient plus jeudi de mardi, encore moins dimanche de vendredi. J’ai cru tout le jour qu’on était mercredi 20. Pas du tout, on est jeudi 19 mars. « C’est la St-Joseph, le jour où les petits oiseaux se marient », disait ma grand-mère. Ces derniers jours, j’ai vécu un double confinement, ou demi, selon la théorie du verre à moitié vide ou à moitié... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,