23 mai 2020

Ma rage m'arroge...

  par Denis Dabbadie   Ma rage m'arroge… le droit de pousser des cris primaux et primitifs (moi qui croyais que la crise actuelle exacerbait le caractère de chacun, or moi – tous les amis vous le confirmeront –, je suis le plus doux des hommes !) : c'est mon hommage à Michel Piccoli qui m'avait jadis convaincu de son talent dans Themroc, ce film à redécouvrir, où il ne prononçait pas une seule parole intelligible. Au fait, de quoi est-il mort ? L'amie Anne affirmerait, comme dans son « Depuis le... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 avril 2020

D'une pénurie l'autre

par Denis Dabbadie Qu'on in fine parvient parfois à entrevoir le sens de sa vie ou comment ma jeunesse soviétique prépara ma vieillesse mondialisée Moins 52 avant J. c. (Jour du confinement). Donc, en 1968, mon premier voyage en U.R.S.S. Je découvre que le passeport ne suffit pas pour passer la frontière : il faut encore remplir une déclaration. J'allais écrire qu'au moins elle était gracieusement fournie par les services compétents, mais l'adverbe, comme souvent, est de trop. Malgré mon sourire craquant, jamais je n'ai réussi à... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]