02 mai 2020

Mon quotidien à Montmartre

  par Alice Bséréni Béni soit le confinement ! Nous avons enfin retrouvé un quartier calme, débarrassé de ses hordes de touristes (25 000 par jour environ), de ses terrasses envahissantes, colonisatrices de l’espace public, totalitaires, de ses commerces parasites et autres boutiques de luxe qui ont phagocyté le quartier et remplacé les commerces de proximité, ceux de la vie ordinaire, libéré du vrombissement des moteurs, des scoots et autres véhicules motorisés, des trottinettes et des vélos qui sont un danger mortel pour... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2020

Libre fenêtre

  par Nadine P. Là, dans cette rue que je parcours souvent depuis qu'il y a bientôt sept semaines, mon compas l'a identifiée comme une des balades possibles, je revois ce premier lieu, les premières clés qui ouvrent sur le premier refuge d'indépendance. Ce matin je ris sur ce trottoir car le volet roulant s'ouvre. Je revois ce premier jour, quelques heures après mon installation. À peine 20 ans, j'arrivais dans la Grande ville et, habitudes de campagne reculée où on n'enferme rien, ne cache rien, hiver oblige et sans... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2020

Escapades

  par Bernard M. Ces jours derniers nous avons osé nous aventurer un peu plus loin. Comme en préliminaire du 11 mai attendu… D’abord nous avons fait rouler la voiture. Histoire de recharger un peu la batterie. On se souvient trop d’une mésaventure parisienne. Un jour nous avions eu besoin de notre voiture que l’on utilisait très, très peu dans le quotidien. Impossible de la démarrer. Batterie totalement à plat. On n’a pas envie de se retrouver dans la même situation lorsqu’on pourra la reprendre. Là, pas de souci, elle... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 10:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mai 2020

Pissenlits, polenta et gourmandise

  par Anne Poiré   Comment survivre durant six semaines sans faire de courses ? Comme Patrick est plus friand que moi de pain, j’ai très vite remplacé mon petit déjeuner par quelques cuillérées de riz, ou de couscous, agrémentées de confiture. Adaptation... Comment dit Picasso, quand on n’a plus de rouge, on prend du vert ! Rapidement, je n’ai plus eu d’œufs, pas de farine, mais il me restait du beurre, qui risquait de rancir, ayant passé la date de péremption : j’ai inventé le meilleur des gâteaux - en... [Lire la suite]
Posté par Meillonnas à 09:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]